Voir, écouter ‘Sound of a Wild Snail Eating’

Méditative, provocatrice, éducative, énonçant la vie et belle, Elisabeth Tova Bailey de 15 minutes “The Sound of a Wild Snail Eating” est sur la programmation d’un San Francisco Green Film Festival programme à l’Exploratorium aujourd’hui.

Faisant partie de “Contemplating Critters”, une vitrine de courts métrages mettant également l’accent sur les insectes et les papillons, “Sound of a Wild Snail Eating” raconte l’histoire d’un invalide – confiné dans son lit en raison d’un mystérieux agent pathogène – qui trouve du réconfort en compagnie d’un escargot de forêt sauvage, un cadeau d’un soignant, qui glisse à travers sa chambre. Jamais la boue n’a été aussi bonne !

Basé sur Bailey primé 2010 histoire naturelle-mémoire du même nom, le film magnifique caractéristiques Ariela Kuh comme la femme malade et la narration par Daryl Hannah. Mais la vraie étoile est l’escargot de la forêt à lèvres blanches (Neohelix albolabris). Non seulement c’est un spectacle à voir, il fait des bruits surprenants comme il grignote sur un champignon et d’autres aliments feuillus.

Tel que décrit dans le matériel promotionnel, le film révèle en effet un « voyage intime de survie et de résilience ».

About the author

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *